Ramtane Lamamra , ex ministre des Affaires étrangères, a été nommé jeudi ministre d'Etat et conseiller diplomatique du président Abdélaziz Bouteflika

Les recherches et les investigations  pour identifier “l’auteur” ou “les auteurs” de l’assassinat, il y a deux jours, de l’étudiant Assil dans sa chambre à la cité universitaire Taleb Abderrahmane 2 de Ben Aknoun, sont toujours en cours, a fait savoir mardi le chef de la sûreté de la wilaya d’Alger, le contrôleur de police, Mohamed Bettache.

Une explosion suivie du départ d'un incendie a été enregistrée dans la soirée de mardi dans un complexe gazier à Hassi Messaoud (wilaya de Ouargla).

Un étudiant a été retrouvé égorgé dans sa chambre à la cité universitaire de Ben Aknoun, dimanche soir à Alger.

Le parti du FLN a tenu ce samedi matin son meeting populaire avec ses milliers de militants ramenés des quatre coins du pays pour appeler solennellement le président de la république Abdelaziz Bouteflika à se présenter pour un 5ème mandat.

Marginalisée auparavant par quelques dirigeants sportifs en raison de ses principes, l’ex judokate internationale Salima Souakri, vient d’être nommée au poste de conseillère auprès du ministre de la Jeunesse et du Sport, Mohamed Hattab.

La toile a battu le record jusqu'ici détenu par Jeff Koons.

Une toile du peintre britannique David Hockney a été vendue 90,3 millions de dollars (près de 80 millions d'euros) lors d'enchères chez Christie's, à New York, jeudi 14 novembre. Une vente qui établit de très loin le record pour un artiste vivant. "Portrait of an Artist" ("Pool with two figures") a ainsi détrôné "Balloon Dog" ("Orange"), de Jeff Koons, vendu 58,4 millions de dollars en 2013. A l'époque, la vente s'était déjà tenue chez Christie's à New York.

"Un record qui va tenir longtemps"

Pour la toile de Hockney, les enchères ont démarré à 18 millions de dollars. Ils ont franchi la barre des 50 millions de dollars en 30 secondes seulement, avant d’atteindre les 80 millions de dollars au bout d'un peu plus de neuf minutes. Le prix s’envole à 90,3 millions en ajoutant frais et commissions, lors de cette vente qui était la dernière des grandes ventes d'automne à New York. Loïc Gouzer, coprésident de l'Après-guerre et de l'art contemporain chez Christie's, a réagi :

"Je pense que c'est un record qui va tenir longtemps."
Le tableau a aussi pulvérisé le record pour une œuvre du peintre britannique, aujourd'hui âgé de 81 ans, jusqu'ici détenu par le "Pacific Coast Highway and Santa Monica". Il avait été acquis en mai pour 28,4 millions de dollars, lors d'une vente organisée par Sotheby's.

Appétit pour l'art contemporain

Rien de cette somme n'ira au peintre lui-même, qui a vendu le tableau en 1972 pour environ 20.000 dollars."J'espère qu'il est heureux", a commenté à l'AFP, au sujet de David Hockney, Alex Rotter, coprésident de l'Après-guerre et de l'art contemporain chez Christie's.

"J'espère qu'il n'est pas fâché que nous l'ayons vendu pour autant d'argent."
Sur cette toile de grand format (2,13 m sur 3,05 m), un homme élégant, debout au bord de la piscine, regarde pensivement un autre nager sous l'eau dans sa direction, avec pour toile de fond un paysage idyllique d'arbres et de montagnes. Elle est devenue une œuvre culte de David Hockney, figurant en couverture de nombreux livres sur l'artiste. Elle était aussi l'une des attractions de la rétrospective qui lui a été consacrée en 2017 pour son 80e anniversaire.

Le record de Hockney concluait les grandes ventes d'automne à New York, marquées par une demande soutenue, mais aussi quelques ratés. Durant deux soirées consécutives, dimanche et lundi, la toile vedette n'a pas trouvé preneur, un Van Gogh estimé à 40 millions de dollars et une œuvre de l'Américain Marsden Hartley estimée à 30 millions.

Edward Dolman, PDG de la maison d'enchères Phillips, analyse :

"Je pense qu'il y a vraiment une évolution des goûts en ce moment. Et vous le voyez sur toute la semaine des ventes ici à New York. Il y a un appétit pour la nouveauté et l'art contemporain."
(Avec AFP)

 

 

Nouvelobs 

L’objectif de cette arnaque était de susciter la compassion afin de récolter des dons.

Ils ont tout inventé. L’histoire d’un sans-abri américain venu en aide à une automobiliste en panne d’essence, en octobre 2017, était complètement fausse, rapportent plusieurs médias américains, dont ABC. Le but était que les protagonistes s’enrichissent en suscitant l’émotion et en lançant une campagne participative.

Le scénario de l’histoire est le suivant : en octobre 2017, Johnny Bobbit a donné de l’argent à Kate McClure pour qu’elle puisse remplir son réservoir. Reconnaissante, celle-ci a organisé une cagnotte pour lui et une amitié est née. Jusqu’à la rupture.

Expliquant redouter que Johnny ne dilapide trop rapidement la somme, en raison de son addiction à la drogue et du fait qu’il n’a pas de travail, Kate et son compagnon Mark D’Amico ont refusé de lui verser l’intégralité de la cagnotte. Celle-ci a connu un immense succès avec 400 000 dollars (360 000 euros) amassés. Johnny n’aurait perçu que 75 000 dollars (environ 65 000 euros), selon son avocat, et a accusé le couple d’avoir notamment dépensé l’argent en voyage, a-t-il expliqué en août.

La plainte de trop

Un procureur a déclaré jeudi que tout cela reposait sur un « mensonge ». Le sans-abri n’est jamais venu en aide à la conductrice. Le but était que l’histoire émeuve assez de monde pour collecter 10 000 dollars (un peu plus de 9 000 euros).

Les protagonistes ont été démasqués en raison d’un SMS de Kate McClure, où elle explique que, si Johnny est bien sans-abri, il ne lui a pas apporté d’aide. La justice estime que l’histoire a pu être inspirée par une autre, similaire, que Johnny avait racontée sur Facebook en 2012.

La plate-forme de financement participatif GoFundMe a remboursé les 14 000 donateurs. Le procureur a expliqué que l’arnaque aurait fonctionné sans la plainte déposée par Johnny pendant l’été contre le couple. Les trois auteurs de cette escroquerie risquent maintenant dix ans de prison.

 

 

Le Parisien

Actualités