Ahmed Ouyahia a profité du week-end pour porter sa casquette de chef du parti et animer un meeting à Tiaret au cours duquel il a fait valoir les vertus  de la décentralisation, comme mode de gestion des collectivités locales.

 

 Rappelant que la décentralisation a été lancée en 1967, il estime que 50 ans après,  il est aujourd’hui primordial "de l’imposer pour régler les différents problèmes liés à la gestion et au blocage du développement " ,

 Avec la décentralisation, il sera possible de gérer avec succès les moyens financiers qu’accorde l’Etat aux collectivités locales notamment aux communes, argumente Ouyahia   ajoutant que la réussite de la décentralisation doit s’appuyer sur l’administration et une forte APW  .

 Parlant du programme du RND, l’intervenant fait savoir qu’il (le programme)porte   sur une réforme des communes   par l’octroi de larges prérogatives et responsabilités aux maires pour qu’ils puissent gérer leurs communes et mettre en œuvre leur programme.

 Ahmed Ouyahia fait un détour par l’histoire pour rappeler « les conditions difficiles »dans lesquelles  a vu le jour son parti qui , dira t-il encore, a contribue  à l’édification du pays aux côtés du Président de la république, . Abdelaziz Bouteflika, pour dégager les solutions aux problèmes du pays  .

 Ouyahia le SG du RND défendant  Ahmed, le chef du Gouvernement s’est fait fort de déclarer qu’il a trouvé la solution en recourant à l’emprunt public par le biais de la Banque centrale au lieu d’opter pour la dette extérieure. 

 

Et de donner un coup de griffe aux partis de l’opposition qui ont  critiqué cette option sous prétexte que «  l’Etat  affame le peuple » et qui se   sont interrogées sur le sort des 1.000 milliards dépensés depuis 2009.

 

Dans la foulée, il a rappelé que le projet de la loi de finances 2018 a été élaboré par le gouvernement au profit du peuple algérien en prévoyant notamment  la construction de 300.000 logements, la création de 300.000 emplois, le règlement des dettes des entrepreneurs et la levée du gel des projets .

Ahmed Ouyahia en chantre de la décentralisation dans la gestion des collectivités locales