Environnement. Fabriqué à base de matières naturelles, le produit sera recyclable et rechargeable. L'équipementier vise une commercialisation dans au moins dix ans.

Basés au centre de recherche Michelin de Ladoux (Puy-de-Dôme), une dizaine d'ingénieurs et designers planchent depuis plusieurs mois sur un pneu roulant à l'infini, baptisé Vision. « L'équipe se nourrit des idées des 6 000 chercheurs du groupe, spécialisés dans les matériaux 3D ou le pneu sans air donc increvable », raconte Cyrille Roget, le directeur de la communication technique et scientifique du fabricant français, dont le budget innovation dépassera cette année les 700 M€.

 L'objectif est de réduire l'empreinte écologique des industriels du secteur qui estiment à un milliard le nombre de pneus jetés dans le monde chaque année. Si les premiers tests sont attendus en 2018, le produit sera commercialisé « d'ici 10 à 15 ans », annonce Michelin.

1- Bio

« Un des axes de recherche, c'est d'utiliser des biomasses », commente Cyrille Roget. En mode « open innovation », avec des partenaires complémentaires comme l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), Michelin a déjà travaillé avec de la betterave, des déchets de bois et de la paille. « Ces éléments servent à créer de l'alcool à partir d'une transformation chimique pour générer des composants de gomme », précise-t-il.

 

2- Recyclable

Autre innovation écolo : « L'ancien modèle sera transformé en une poudre, qu'on réincorporera dans la fabrication de nouveaux pneus », poursuit Cyrille Roget. Sur ce point, l'équipementier mise sur le savoir-faire de Lehigh Technologies, une entreprise américaine qu'il vient d'acquérir, spécialisée dans le recyclage du caoutchouc par pulvérisation.

 

3- Rechargeable

Dernier point fort de cette roue révolutionnaire ? Elle est rechargeable à l'infini, grâce à l'impression 3D. Concrètement, l'utilisateur est informé par une application mobile ou un système intégré à la voiture de l'état d'usure du pneu. À lui ensuite de s'arrêter dans une station-service équipée. « L'imprimante 3D sera sur le côté du véhicule et le client pourra ajouter quelques millimètres de gomme sur la bande de roulement », explique-t-il. Le paiement se fera à la demande ou par abonnement mensuel.

 

 

 

Leparisien

Un pneu Michelin qui roule à l'infini