Un étudiant a été retrouvé égorgé dans sa chambre à la cité universitaire de Ben Aknoun, dimanche soir à Alger.

Selon plusieurs médias, la victime a été tuée par deux individus étrangers à la résidence universitaire.

L’étudiant, dénommé Assil et originaire de Bordj Bou Arreridj, était en troisième année de médecine à la faculté d’Alger. Son corps gisait dans une marée de sang lorsqu’il a été découvert dans la soirée par ses camarades.

Des médias affirment la victime aurait été surprise vers 19H par deux individus, étrangers à la cité universitaire et actuellement recherchés. Ils l’auraient égorgé et pris les clés de sa voiture.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Tahar Hadjar, s’est rendu sur les lieux, où il a été assiégé par des étudiants en colère.

 Mardi passé, un autre étudiant, cette fois-ci zimbabwéen, a également été tué par un coup de poignard que des agresseurs lui ont asséné à Annaba.

 

 

Huffpost Algerie 

Un étudiant égorgé dans sa chambre à la cité universitaire à Alger