En janvier, Volkswagen a vu ses ventes progresser malgré le "Dieselgate". Mais ce sont surtout BMW, Mercedes, Porsche, qui affichent de fortes croissances. Notamment en Europe.

 

Après l'éprouvant autonome 2015, suite au scandale Volkswagen, l'automobile allemande commence très bien l'année. Et même le groupe Volkswagen, convalescent, a accru de 3,7% ses ventes en janvier à 847.800 unités, dont une progression de 2,8% pour la marque du même nom elle-même  (à 521.400). Le label haut de gamme Audi progresse de 4%  (à 143.200). Et la filiale Porsche bat pour sa part tous les records de ventes en janvier (+24% à 20.000). BMW s'en sort également très favorablement, avec une augmentation de 7,5% de ses livraisons (à 133.880). Sa marque Mini grimpe, elle, de 8,6%. Joli succès également pour Mercedes (+20% à 150.800 véhicules). Soit le 35ème mois consécutif de hausse.

 

 

L'auto allemande démarre l'année en fanfare