El-AYOUNE (camps sahraouis- Les courses de la 16ème édition du Sahara-marathon ont débuté mardi du camp d’El-Ayoune des réfugiés sahraouis, avec la participation de plus de 500 coureurs venus d’une vingtaine de pays.

Le coup d’envoi de ces courses, qui s’étalent sur des distances de 5, 10, 21 et 42 kilomètres, selon les catégories d’âge, au départ du camp d’El-Ayoune vers celui de Smara, a été donné par le ministre sahraoui de la Jeunesse et des Sports, Ahmed Lahbib Abdi, en présence du wali du camp sahraoui d’El-Ayoune, Yeslem Bissat, et, à titre honorifique, du wali de Tindouf, Moumène Mermouri.

Une forte participation algérienne avec près de 120 athlètes est enregistrée à cette manifestation sportive et de solidarité, aux côtés de coureurs d’Espagne, Italie, France, Chine, Suède, Etats-Unis, Belgique, Allemagne, Grande Bretagne, Irlande, Lettonie, Portugal, Tunisie, Suisse, Autriche, Croatie, Hollande et Cuba.

Ceci en plus, de quelque 120 coureurs sahraouis, dont pour la première fois des coureurs issus des territoires sahraouis occupés et d’autres de la communauté à l’étranger.

Le ministre sahraoui de la Jeunesse et des Sports a indiqué que cette manifestation sportive, coïncidant avec la célébration du 40ème anniversaire de la Proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), vise à élargir le champ de solidarité avec le peuple sahraoui et à faire entendre ses souffrances endurées depuis quatre décennies à la communauté internationale, afin de presser le royaume du Maroc à se soumettre aux décisions de la légitimité internationale et permettre au peuple sahraoui d’exprimer son droit à l’autodétermination.

Plusieurs athlètes participants à ce 16ème Sahara-Marathon ont affirmé que leur présence dans les camps de réfugiés sahraouis constituait une confirmation de leur solidarité entière avec la cause sahraouie qui reste "une question de décolonisation".

Lire l'article depuis sa source

Coup d’envoi des courses du 16ème Sahara-marathon, avec plus de 500 participants