Le PDG du groupe Cevital, Issad Rebrab, a annoncé mardi son intention d’investir au Sri Lanka dans une raffinerie de sucre et une usine d’huile végétale, pour un investissement total estimé à 195 millions d’euros (215 millions de dollars), rapporte le quotidien Sri-lankais Daily News.

 Le projet devrait voir le jour dans 24 mois. « J’ai déjà trouvé un partenaire local et il a repéré un terrain de 40 hectares pour le projet », a déclaré le patron de Cevital à Daily News, ajoutant que c’était l’investisseur sri-lankais qui lui avait parlé en premier des avantages et inconvénients du Sri Lanka. « J’ai vu que le Sri Lanka dépense des millions pour importer du sucre alors que le pays pourrait non seulement être autosuffisant mais en plus être un exportateur vers l’étranger », a affirmé Rebrab.

Le groupe Cevital investira d’abord 150 millions d’euros pour construire une raffinerie de sucre et une centrale électrique, a indiqué Issad Rebrab en précisant que « 45 millions d’euros additionnels seront investis pour fabriquer de l’huile végétale ». Le patron de Cévital s’est dit heureux de faire des affaires au Sri Lanka étant donné que le climat d’investissement est très bon et que le pays a un énorme potentiel. « Je veux que mes entreprises aident le Sri Lanka à changer la donne en passant d’un importateur de sucre et d’huile végétale à l’un des plus grands exportateurs de ces deux denrées dans le monde », a déclaré Rebrab.


Le patron de Cevital a également affirmé que sa future raffinerie au Sri Lanka sera écologique, aux normes internationales et autosuffisante en énergie. « Nous allons produire de l’énergie à partir des déchets de canne à sucre et l’énergie superflue sera alimentée au réseau national », a-t-il expliqué.

Issad Rebrab a de plus indiqué qu’ils achèteraient d’abord la canne à sucre chez les fermiers locaux et qu’ils cultiveraient le sucre de canne ainsi que le maïs. « Notre objectif est de produire 1,2 million de tonnes par an et nous allons certainement acheter plus de 50% de notre canne à sucre chez les fermiers car nous devons les soutenir également », a expliqué Rebrab.

Le Sri Lanka consomme près d’un million de tonnes de sucre par an mais ne produit que 80 000 tonnes, obligeant le pays à importer massivement et créant ainsi un drain sévère sur les réserves de change. Daily News estime que l’arrivée de Cevital sera une excellente solution pour le Sri Lanka, qui non seulement économisera ses devises mais fera rentrer des IDE à grande échelle, générera des emplois et augmentera les recettes d’exportation durant les prochaines années.

 

Source: TSA-Algerie

 

Issad Rebrab va investir 215 millions de dollars au Sri Lanka