Les prix du pétrole rebondissaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leur plus bas en plus de trois mois alors que la surabondance de l'offre mondiale inquiète toujours les marchés.

Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 52,37 dollars sur 'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 34 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat d'avril gagnait 20 cents à 49,48 dollars.

Les cours de l'or noir regagnaient un peu de terrain mais étaient loin d'effacer les pertes enregistrées sur les deux derniers jours, qui ont vu les prix tomber à leurs plus bas niveaux depuis le 30 novembre à 51,50 dollars pour le Brent et à 48,59 dollars pour le WTI.

Fin novembre, les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'étaient accordés pour limiter sa production dans le but de permettre au marché de retrouver l'équilibre, alors que la surabondance de l'offre faisait chuter les cours.

"Après plusieurs mois d'un calme inhabituel, les marchés ont corrigé à la baisse de façon marquée cette semaine. Cela a été déclenché par une hausse nette des réserves américaines", ont noté les analystes de Morgan Stanley qui estiment cependant que le rééquilibrage du marché aura lieu au deuxième semestre.

Cette hausse des réserves fait en effet douter les investisseurs qui faisaient confiance à l'Opep, qui annonce depuis deux mois que ses membres respectent son accord.

"Plusieurs études extérieures font bien état d'un respect de l'accord de l'Opep depuis deux mois, mais cela ne se traduit pas par une baisse des réserves. Les stocks américains atteignent des niveaux record, et sont suffisants pour couvrir les besoins des Etats-Unis en importation sur deux mois", ont estimé les analystes de Commerzbank.

 

Source : huffpostmaghreb

Le pétrole en léger rebond, mais l'offre surabondante inquiète toujours