Une mission du Fonds monétaire international (FMI), qui s'est rendu dans le pays mi-mai, suggère aux autorités algériennes l'emprunt extérieur et l'ouverture du capital de certaines entreprises publiques, pour faire face à la baisse de l'épargne publique. Une option pour le moment écartée alors qu'un emprunt obligataire national a été lancé en avril.

Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué,  jeudi, que l’Algérie avait la possibilité de mener l’ajustement au choc des  prix de pétrole qui jusqu’ici n’a eu qu’un effet limité sur la croissance  économique.

Les participants à la 17e édition du Salon international du tourisme et des voyages (SITEV) ont affirmé que cette manifestation constituait une occasion pour faire la promotion de la destination touristique algérienne.

Sur un dossier, un seul, le gouvernement algérien a fait preuve d'une fermeté étonnante. Malgré les pressions, les coups bas, les risques de dérégler un marché déjà fragile, l'exécutif a refusé de plier sur le dossier des importations de véhicules.

Le bureau d’études en charge du suivi technique, le groupement allemand KSP Jürgen Engel Architekten et Krebs und Kiefer, après avoir été confronté à des obstacles et des retards, a fini par être écarté en octobre 2015. Habituellement très discrets, les Allemands ont rompu le silence, s’exprimant publiquement à propos de leur éjection du projet.

Une étude de faisabilité sera bientôt lancée pour l'application du modèle économique agricole d’Almeria (Espagne) en Algérie, a indiqué vendredi le président du Cercle de commerce et d'industrie algéro-espagnol (CCIAE) à l’issue d’une visite de deux jours d’une délégation algérienne dans cette province espagnole.

Le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Tebboune a indiqué jeudi à Alger qu'il a été décidé d'augmenter les prix de vente de logements destinés aux souscripteurs du programme AADL 2 (2013) soulignant que l'augmentation atteindra 20%, tout au plus, du coût initial.

Le contingent quantitatif d'importation des véhicules a été, finalement, réduit à 83.000 unités pour l'année 2016 dans le cadre des licences d'importation, a fait savoir, lundi à Alger, le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb.

Le ministère des Finances vient de rendre publique la situation budgétaire établie à fin février 2016.

economie