Ce qui sauve le tableau ahurissant présenté, hier, par le ministre des Finances, tient au sens des responsabilités fiscales des grandes entreprises publiques et privées.

Le ministre de l'Aménagement territorial, du Tourisme et de l'Artisanat, Ammar Ghoul, a annoncé mardi à Alger, que près de 1.400 projets dans les secteurs du tourisme, d'hôtellerie et de stations thermales étaient en cours de réalisation à travers l'ensemble du territoire national.

Pour les anciens chefs de gouvernement Sid-Ahmed Ghozali et Ahmed Benbitour, comme pour le président du MSP, la crise qui affecte le pays reste “intimement liée à la mauvaise gouvernance” du régime en place.

Après avoir longtemps laissé l’initiative aux spéculateurs qui ont amassé des fortunes colossales, les pouvoirs publics semblent vouloir reprendre la main sur le marché de la devise. C’est ainsi que l’on envisage de nouveau l’ouverture de bureaux de change agréés.

Une opération d'identification des pièces industrielles importées, qui pourraient être fabriquées en Algérie, sera lancée avant juin prochain dans le but de réduire leur importation et renforcer la sous-traitance locale, a indiqué à l'APS un responsable de la Bourse de sous-traitance et de partenariat (BSP).

Le stand algérien à la Bourse internationale du tourisme de Berlin (ITB) a drainé une foule nombreuse composée de professionnels et de grand public.

Mustapha Mékideche, vice-président du Conseil national économique et social (CNES), crie au scandale. Et pour cause,  l’Algérie perd chaque année pas moins de quatre milliards de dollars pour la simple raison qu’elle ne dispose d’un pavillon maritime national pourvu de bateaux pouvant transporter ses marchandises importées ou exportées. 

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a indiqué lundi à Alger que l'industrie textile est un secteur à "grand potentiel" en matière de création d'emploi.

Des accords de partenariat dans le secteur du textile seront conclus, avant juin prochain, entre des opérateurs publics et privés nationaux, a annoncé le ministre de l’Industrie et des mines, Abdessalam Bouchouareb, tout en relevant la nécessité d’y associer des partenaires étrangers.

economie