Le directeur général de la Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF), Yacine Bendjaballah a révélé que la réalisation d'une ligne de train à grande vitesse (TGV) reliant la Tunisie au Maroc en passant par l'Algérie verrait bientôt le jour

Le PDG du groupe Cevital, Issad Rebrab, a annoncé mardi son intention d’investir au Sri Lanka dans une raffinerie de sucre et une usine d’huile végétale, pour un investissement total estimé à 195 millions d’euros (215 millions de dollars), rapporte le quotidien Sri-lankais Daily News.

Au Mondial de l’automobile qui vient d’ouvrir ses portes à Paris, on parle beaucoup de voitures électriques. Mais on sait aussi que pour accroître les volumes de vente, le prochain grand défi sera d’ouvrir des usines en Afrique subsaharienne.

Garder le cap, coûte que coûte. Pour Jim Yong Kim, le président tout juste reconduit de la Banque mondiale (BM), le mastodonte du développement économique qu’il dirige depuis 2012 doit devenir encore « plus audacieux et souple », au service d’un objectif phare : « l’éradication de l’extrême pauvreté ».

Les cours du pétrole remontaient hier à la fin des échanges européens pendant la réunion informelle de l'Opep à Alger et après la publication des données du département américain de l'Energie (DoE) sur les stocks hebdomadaires d'or noir.

L’accord s’est joué à la fin des échanges entre les pays membres et les tractations étaient pour le moins âpres et très serrées. C’est un véritable coup de théâtre qui s’est produit à Alger tant il s’agit du premier accord de baisse de la production en huit ans.

Les services de contrôle du ministère du Commerce ont établit 71 procès verbaux de poursuite judiciaires à l'encontre d'unités de production de lait pasteurisé et suspendu l'activité de cinq laiteries pour des raisons de non conformités, indique lundi un communiqué du ministère.

Le ministre de l'Aménagement du Territoire, du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelouahab Nouri, a indiqué, jeudi, à Mostaganem, que le secteur du tourisme en Algérie contribue à hauteur de 1,5 PC au produit national brut. 

Depuis ce jeudi 1er septembre les usagers des gares parisiennes et lyonnaises sont accueillis par d’immenses panneaux publicitaires vantant les charmes du service Chauffeur-privé. Avec un discours inhabituel : « chez nous 100 % de nos impôts ont la France pour terminus », accompagné d’un rappel du logo de son concurrent Uber, connu, comme tous ses confrères de la high-tech californienne, pour ses montages fiscaux audacieux. Oubliez le confort, le prix, la qualité du service, la vertu fiscale de l’entreprise devient un vrai argument commercial.

economie