Garder le cap, coûte que coûte. Pour Jim Yong Kim, le président tout juste reconduit de la Banque mondiale (BM), le mastodonte du développement économique qu’il dirige depuis 2012 doit devenir encore « plus audacieux et souple », au service d’un objectif phare : « l’éradication de l’extrême pauvreté ».

Les cours du pétrole remontaient hier à la fin des échanges européens pendant la réunion informelle de l'Opep à Alger et après la publication des données du département américain de l'Energie (DoE) sur les stocks hebdomadaires d'or noir.

L’accord s’est joué à la fin des échanges entre les pays membres et les tractations étaient pour le moins âpres et très serrées. C’est un véritable coup de théâtre qui s’est produit à Alger tant il s’agit du premier accord de baisse de la production en huit ans.

Les services de contrôle du ministère du Commerce ont établit 71 procès verbaux de poursuite judiciaires à l'encontre d'unités de production de lait pasteurisé et suspendu l'activité de cinq laiteries pour des raisons de non conformités, indique lundi un communiqué du ministère.

Le ministre de l'Aménagement du Territoire, du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelouahab Nouri, a indiqué, jeudi, à Mostaganem, que le secteur du tourisme en Algérie contribue à hauteur de 1,5 PC au produit national brut. 

Depuis ce jeudi 1er septembre les usagers des gares parisiennes et lyonnaises sont accueillis par d’immenses panneaux publicitaires vantant les charmes du service Chauffeur-privé. Avec un discours inhabituel : « chez nous 100 % de nos impôts ont la France pour terminus », accompagné d’un rappel du logo de son concurrent Uber, connu, comme tous ses confrères de la high-tech californienne, pour ses montages fiscaux audacieux. Oubliez le confort, le prix, la qualité du service, la vertu fiscale de l’entreprise devient un vrai argument commercial.

La facture des achats de céréales a reculé à 1,5 milliard de dollars entre début janvier et fin juillet 2016, contre 2,1 milliards  de dollars à la même période de 2015.

Ce “manquement” ou “omission” a été soulevé par les concessionnaires automobiles qui comptent attirer, très prochainement, l’attention du ministère de tutelle afin de l’amener à revoir sa copie.

Le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé samedi à Alger que le programme AADL 2001/2002 sera livré entre fin 2016 et février 2017 dans la plupart des wilayas.

economie