Au moins 30 personnes ont été tuées après l’effondrement d’une grande montagne d’ordures située en périphérie de la capitale éthiopienne.

 

La plus grande décharge d’Ethiopie, en périphérie de la capitale Addis Abeba, s’est éboulée, causant la mort d’au moins 30 personnes et en blessant des dizaines d’autres, selon les autorités, qui s’attendent à ce que le nombre de victimes augmente encore.

La plupart d’entre elles sont des chiffonniers qui fouillaient la décharge de Koshe à la recherche d’objets pouvant avoir de la valeur, comme l’expliquait en 2014 un reportage du Guardian (en anglais)

Une partie du flanc de la principale montagne d’ordures s’est détachée subitement et s’est écroulée, emportant des habitations de fortune de personnes vivant sur la décharge, selon une journaliste de l’AFP sur place.

Six excavatrices pour retrouver des victimes

Les détritus se sont également écroulés sur une partie d’un bidonville en bordure de la décharge et six excavatrices étaient à pied d’œuvre dimanche après-midi 12 mars au milieu des déchets à la recherche d’éventuels survivants ou corps, alors que la police empêchait les badauds d’approcher.

Koshe, qui signifie « saleté » en argot amharique, la principale langue du pays, est depuis plus de quarante ans le principal lieu de décharge des ordures d’Addis Abeba, capitale de 4 millions d’habitants à la croissance démographique galopante. La ville est en train de construire une autre décharge, qui n’est pas encore ouverte.

 

SOURCE : LE MONDE 

 

 

Flash international

Un gigantesque éboulement dans une décharge d’Addis Abeba fait des dizaines de morts