La Cour de cassation a désigné la cour d’appel de Paris pour statuer de nouveau sur l’enquête.

La Cour de cassation a annulé, mardi 11 juillet, la décision de la cour d’appel de Versailles qui avait validé en décembre l’enquête dans l’affaire de la tentative de chantage à la sextape contre Mathieu Valbuena. Cette décision donne ainsi gain de cause à Karim Benzema, attaquant star du Real Madrid.

Mi-décembre 2016, la cour d’appel de Versailles avait approuvé le versement au dossier des écoutes litigieuses entre un corbeau, qui avait affirmé détenir une vidéo intime concernant M. Valbuena et un policier sous couverture qui s’était fait passer pour l’homme de main de ce dernier. Karim Benzema – tout comme un autre des protagonistes du dossier, Karim Zenati, un ami de ses amis d’enfance – avait formé un pourvoi en cassation, estimant que l’officier avait utilisé des méthodes pousse-au-crime.

L’arrêt de la Cour estime, en effet, que :

« La chambre de l’instruction, qui constatait que le commissaire de police avait, sous un faux nom, joué le rôle d’un interlocuteur au lieu et place de la partie civile, afin de recueillir la preuve de l’infraction de chantage, ne pouvait écarter l’existence d’une provocation à la commission de l’infraction sans mieux rechercher le rôle actif joué par ce représentant de l’autorité publique. »

Par ailleurs, la Cour de cassation a désigné la cour d’appel de Paris pour statuer de nouveau sur l’enquête. Selon l’avocat de Karim Benzema, Patrice Spinosi, la décision rendue par la haute juridiction devrait conduire la justice à prononcer la nullité de la procédure.

 Lire aussi :   Affaire Benzema-Valbuena : ce milieu trouble que l’enquête dévoile

Provocation à l’infraction

L’affaire avait débuté en juin 2015 lorsque Mathieu Valbuena avait reçu un appel d’un maître chanteur menaçant de divulguer une vidéo intime et qui lui proposait de trouver un arrangement, sans évoquer de montant à payer.

Rapidement après les premiers appels, les maîtres chanteurs avaient intimé à Mathieu Valbuena de désigner une personne de confiance pour négocier. C’est alors qu’avait été désigné un commissaire de police, qui s’était présenté sous le pseudonyme de Lukas. 
Aux yeux des conseils de Karim Benzema, l’intervention du policier constitue une provocation à l’infraction.

L’enquête avait permis d’identifier les cerveaux présumés de l’entreprise de chantage, Mustapha Zouaoui et Axel Angot, qui gravitent depuis des années autour des footballeurs, ainsi que le corbeau présumé, Younès Houass. Mustapha Zouaoui et Axel Angot s’étaient ensuite tournés vers Karim Zenati, un ami de Karim Benzema, afin que l’attaquant du Real Madrid pousse Mathieu Valbuena à payer. Ils ont été mis en examen pour tentative de chantage ou complicité et participation à une association de malfaiteurs.

 

Lemonde

Flash international

  • 11:51 Brexit : l'UE approuve l'ouverture de la deuxième phase des négociations
    Les chefs d'État et de gouvernement européens réunis en Conseil à Bruxelles ont donné vendredi leur feu vert pour l'ouverture de la deuxième phase des négociations sur la rupture entre l'UE et la Grande-Bretagne.
  • 09:34 Syrie : à Jarablus, une reconstruction sous influence turque
    Les envoyés spéciaux de France 24 se sont rendus dans la ville du nord-ouest de la Syrie, un an après la bataille entre des rebelles soutenus par Ankara et l'EI. La ville est désormais sous l'influence directe de la Turquie.
  • 06:26 Les États-Unis mettent fin à la neutralité du Net
    La Commission fédérale des communications américaine a abrogé, jeudi, le principe de la neutralité du Net, édicté en 2015 par l'administration Obama pour garantir un traitement égal des flux de données par les opérateurs.
  • 11:17 Vidéo : le Soudan du Sud, pays maudit
    Au Soudan du Sud, la guerre civile qui ravage le pays depuis quatre ans l’a rendu exsangue. La famine sévit dans toutes les zones de conflit et frappe en priorité les déplacés qui, au hasard des batailles perdues, doivent tout quitter pour survivre. Nos reporters Charles Emptaz et Olivier Jobard sont allés à leur rencontre dans la région de Jonglei, côté rebelle, alors que les troupes gouvernementales menaient l'offensive et s’emparaient de sa capitale, Waat.
  • 12:38 Le film français "120 battements par minute" n’ira pas aux Oscars
    Le film français "120 battements par minute", réalisé par Robin Campillo, n'a pas passé le cap de la pré-sélection aux Oscars, contrairement à plusieurs autres coproductions tricolores, dont le libanais "L'insulte".
  • 09:03 Pérou : le président refuse de démissionner malgré le scandale Odebrecht
    L'opposition péruvienne, qui contrôle le Parlement, a demandé, jeudi, la démission du président Pedro Pablo Kuczynski. Ce dernier est accusé de "corruption" dans le cadre du scandale du géant de la construction Odebrecht.
  • 07:17 Collision entre un train et un bus scolaire à Millas : au moins quatre collégiens sont morts
    Au moins quatre adolescents sont morts, jeudi après-midi, et vingt personnes ont été blessées dans une collision très violente entre un car scolaire et un train régional, à un passage à niveau à Millas, dans les Pyrénées-Orientales.
  • 13:21 Africa Mercy : le "navire de l’espoir" en mission au Cameroun
    Le bateau-hôpital de l’ONG Mercy Ships mouille dans le port de Douala jusqu’en juin 2018 pour une mission de dix mois. Il offre des soins gratuits aux Camerounais atteints de maladies rares dans un pays où le système de santé est défaillant.
Sextape de Valbuena : Karim Benzema obtient gain de cause devant la Cour de cassation