C'est un humour pour le moins mal venu. Jeudi 30 novembre, un avion de la compagnie Turkish Airlines qui se dirigeait vers Istanbul a été forcé d'atterrir en urgence au Soudan, après qu'un réseau WiFi au nom inquiétant a été repéré dans l'appareil.

 

Un passager du vol au départ de Nairobi a en effet cru bon de créer un réseau WiFi baptisé "bombe à bord". De quoi provoquer la panique, lorsque les autres passagers s'en sont aperçus. Le vol, qui devait atterrir en Turquie, a donc été détourné pour se poser en urgence à l'aéroport de Khartoum au Soudan.

Les passagers et l'avion ont ensuite été soumis à plusieurs vérifications. "Les experts ont dit que le réseau en question avait été créé à bord de l'appareil", a précisé la compagnie aérienne dans un communiqué. Aucune anomalie n'a été repéré après les vérifications, et les passagers ont pu retourner dans l'avion."

Créer un réseau est à la portée de la plupart des détenteurs de smartphones, qui sont ensuite libres de le nommer comme bon leur semble. La compagnie n'a cependant pas précisé si le passager à l'origine de ce réseau avait pu être identifié, indique l'agence Reuters.

 

Huffpost

Flash international

  • 11:51 Brexit : l'UE approuve l'ouverture de la deuxième phase des négociations
    Les chefs d'État et de gouvernement européens réunis en Conseil à Bruxelles ont donné vendredi leur feu vert pour l'ouverture de la deuxième phase des négociations sur la rupture entre l'UE et la Grande-Bretagne.
  • 09:34 Syrie : à Jarablus, une reconstruction sous influence turque
    Les envoyés spéciaux de France 24 se sont rendus dans la ville du nord-ouest de la Syrie, un an après la bataille entre des rebelles soutenus par Ankara et l'EI. La ville est désormais sous l'influence directe de la Turquie.
  • 06:26 Les États-Unis mettent fin à la neutralité du Net
    La Commission fédérale des communications américaine a abrogé, jeudi, le principe de la neutralité du Net, édicté en 2015 par l'administration Obama pour garantir un traitement égal des flux de données par les opérateurs.
  • 11:17 Vidéo : le Soudan du Sud, pays maudit
    Au Soudan du Sud, la guerre civile qui ravage le pays depuis quatre ans l’a rendu exsangue. La famine sévit dans toutes les zones de conflit et frappe en priorité les déplacés qui, au hasard des batailles perdues, doivent tout quitter pour survivre. Nos reporters Charles Emptaz et Olivier Jobard sont allés à leur rencontre dans la région de Jonglei, côté rebelle, alors que les troupes gouvernementales menaient l'offensive et s’emparaient de sa capitale, Waat.
  • 12:38 Le film français "120 battements par minute" n’ira pas aux Oscars
    Le film français "120 battements par minute", réalisé par Robin Campillo, n'a pas passé le cap de la pré-sélection aux Oscars, contrairement à plusieurs autres coproductions tricolores, dont le libanais "L'insulte".
  • 09:03 Pérou : le président refuse de démissionner malgré le scandale Odebrecht
    L'opposition péruvienne, qui contrôle le Parlement, a demandé, jeudi, la démission du président Pedro Pablo Kuczynski. Ce dernier est accusé de "corruption" dans le cadre du scandale du géant de la construction Odebrecht.
  • 07:17 Collision entre un train et un bus scolaire à Millas : au moins quatre collégiens sont morts
    Au moins quatre adolescents sont morts, jeudi après-midi, et vingt personnes ont été blessées dans une collision très violente entre un car scolaire et un train régional, à un passage à niveau à Millas, dans les Pyrénées-Orientales.
  • 13:21 Africa Mercy : le "navire de l’espoir" en mission au Cameroun
    Le bateau-hôpital de l’ONG Mercy Ships mouille dans le port de Douala jusqu’en juin 2018 pour une mission de dix mois. Il offre des soins gratuits aux Camerounais atteints de maladies rares dans un pays où le système de santé est défaillant.
Un avion de Turkish Airlines atterrit en urgence à cause du nom d'un réseau WiFi