« Sauvé par des ronflements ». Un détenu d’une prison espagnole s’est « réveillé » alors que l’on allait pratiquer sur lui une autopsie

« Sauvé par des ronflements ». Gonzalo Montoya Jiménez, détenu dans une prison espagnole, s’est réveillé alors que l’on allait pratiquer sur lui une autopsie après son suicide.

Dimanche matin, les surveillants de la prison de Villabona (Asturies) découvrent le corps inanimé de Gonzalo Montoya Jiménez, un jeune homme de 29 ans. Visiblement, le détenu a pris des médicaments pour se suicider.

Un premier médecin de garde se rend à l’évidence : le jeune détenu est mort. L’avis est confirmé un peu plus tard par un autre médecin.

Immédiatement, un juge est saisi pour autoriser le transfert du corps à l’institut médico-légal d’Oviedo et la famille de ce père de cinq enfants est alors prévenue.

Deux heures plus tard, le corps enfermé dans un sac est conduit à la morgue pour une autopsie. Le décès est confirmé par un troisième médecin qui place le corps dans une chambre froide. Un peu plus tard, alors que le corps est placé sur la table d’opération, c’est une résurrection digne d’un bon film d’horreur qui a lieu.

 

« Mon mari a commencé à crier et à sortir ses bras du sac »

Sa femme raconte la scène dans la Voz des Asturias : « La première chose dont il se souvient est qu’il était dans un sac noir. Comme il ne pouvait pas parler, il a commencé à pousser des petits cris. Le médecin l’a entendu. Il a ouvert le sac. Mon mari a commencé à crier et à sortir ses bras du sac ».

Gonzalo Montoya Jiménez a évidemment été conduit en urgence à l’hôpital central des Asturies. Dans El Mundo, sa famille explique que son état n’est plus inquiétant mais qu’il a tout de même attrapé une pneumonie en raison de son passage forcé dans la chambre froide !

L’hypothèse de de la catalepsie

Comment expliquer ce qui est arrivé à ce détenu ? Il s’agirait d’une catalepsie, c’est-à-dire la suspension complète du mouvement volontaire des muscles. Un patient dans un tel état peut rester des heures dans une même position en donnant l’impression d’être mort.

La famille envisage de poursuivre la prison et une enquête interne a été ouverte.

A plusieurs reprises Gonzalo Montoya Jiménez a été miraculeusement sauvé. Une première fois, il avait essayé de suicider avec une corde lors de son entrée en prison pour vol de ferraille. Un autre détenu l’avait vu et l’avait empêché de commettre l’irréparable. Une seconde fois, il avait tenté de se taillader les veines devant des surveillants.

 

Leparisien

Flash international

  • 13:12 La crise hongkongaise écorne l’image d’un Xi Jinping omnipotent
    La suspension du projet de loi hongkongais sur l’extradition est le premier échec majeur pour le président chinois Xi Jinping. Cette crise montre les limites d’un président qui est souvent présenté, à tort, comme tout-puissant.
  • 12:56 Nicolas Sarkozy sera jugé pour "corruption" et "trafic d'influence"
    La justice a définitivement validé mardi le renvoi devant le tribunal correctionnel de l'ex-président Nicolas Sarkozy, poursuivi notamment pour la "corruption" d'un haut magistrat de la Cour de cassation.
  • 07:43 Le monde compte plus de 70 millions de déplacés, un record selon l’ONU
    Selon le rapport annuel de l'ONU publié mercredi, 70,8 millions de personnes étaient déplacées fin 2018 à cause de guerres ou de persécutions. Un chiffre record, qui est pourtant "prudent", car il ne comprend pas tous les Vénézuéliens.
  • 10:59 Une enquête de l'ONU avance des "preuves crédibles" liant le prince saoudien au meurtre de Khashoggi
    Une experte des droits de l'Homme de l'ONU a annoncé mercredi avoir des preuves de l’implication de Mohammed ben Salmane et d'autres hauts responsables saoudiens dans le meurtre de Jamal Khashoggi. L'Arabie saoudite a rejeté ces accusations.
  • 13:39 Japon : le scandale des stérilisations forcées face à la justice
    Au Japon, les procès du scandale des stérilisations forcées se multiplient ces derniers mois et des milliers de victimes commencent enfin à obtenir réparation. Entre 1949 à 1996, environ 25 000 jeunes Japonais, notamment ceux considérés comme handicapés, ont subi une intervention chirurgicale afin de les empêcher de procréer. Reportage à Sendai et Tokyo de nos correspondants.
  • 11:42 Vol MH17 abattu en Ukraine : quatre suspects seront jugés pour meurtre aux Pays-Bas en mars 2020
    Trois Russes et un Ukrainien seront jugés pour homicide aux Pays-Bas dans le cadre de l'enquête sur le crash du vol MH17, abattu en juillet 2014 au-dessus de l'Ukraine, ont annoncé mercredi les enquêteurs internationaux.
  • 04:46 Le lancement de la campagne de Donald Trump pour sa réélection, un air de déjà-vu
    Le discours prononcé par Donald Trump en Floride, mardi, pour annoncer sa candidature à un deuxième mandat rappelle la campagne de 2016, un message qui sera insuffisante pour galvaniser un plus large électorat.
  • 09:37 Le secrétaire général de l’ONU dénonce une catastrophe humanitaire à Idleb
    L’ONU a tenu mardi une réunion d’urgence à l’ONU sur Idleb, où une "catastrophe humanitaire" a débuté, selon Antonio Guterres. Le secrétaire général a appelé la Russie et la Turquie "à stabiliser" la situation de la province syrienne. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Gueterres a appelé mardi la Russie et la Turquie à revenir sur la table de discussions pour "stabiliser" la situation de la province syrienne d’Idleb. Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni en urgence depuis le début de ce qu’il a désigné comme une "catastrophe humanitaire". "Je suis profondément préoccupé par l'aggravation des combats à Idleb", a souligné Antonio Guterres lors d'une rencontre avec des médias. "J'appelle en particulier les garants (du processus) d'Astana, et notamment la Russie et la Turquie, signataires de l'accord (de désescalade) de septembre 2018, pour Idleb à stabiliser la situation sans retard", a déclaré le secrétaire général.
Espagne : le «mort» se réveille pendant l’autopsie