Hocine Kheldoune, membre du Bureau politique du FLN, a annoncé, ce lundi 9 janvier, sa démission pour protester « contre les décisions de Djamel Ould Abbès et sa manière de gérer le parti », a appris TSA de l’intéressé.

 « D’un point de vue juridique, la démission doit être présentée aux membres du comité central puisque c’est la seule instance habilitée à se prononcer sur les demandes de démission, ce n’est pas une demande adressée à Ould Abbès », précise notre interlocuteur.

Selon lui, il s’agit d’une « position de protestation » contre le comportement de Djamel Ould Abbès et sa manière de gérer le FLN. « Il y a du mépris et de l’humiliation », dénonce-t-il. « Cela est inacceptable », affirme Hocine Khaldoun.

Parmi les décisions prises par Djamel Ould Abbès, ce membre du Bureau politique cite le limogeage de certains mouhafedh. « Le mouhafedh de Jijel, fils de chahid, par exemple, a été limogé. On ne sait même pas pourquoi. On n’a pas délibéré en tant qu’instance », dénonce-t-il.

« Au FLN, c’est le Bureau politique qui étudie toutes les questions et prend les décisions à l’unanimité par la suite. Actuellement, c’est lui qui décide », regrette-t-il. Hocine Kheldoune affirme que sa démission n’a aucun lien avec les prochaines élections législatives.

 

Source: TSA-Algerie

FLN : un membre du Bureau politique annonce sa démission, accuse Ould Abbès