Le 31 décembre 2015, aux alentours de minuit, le général de corps d'armée Mohamed Mediene dit Toufik, ancien patron du Département du Renseignement et de la sécurité (DRS) a effectué une visite au siège du Front des forces socialistes (FFS) où il s'est recueilli devant la dépouille de Hocine Aït Ahmed avant d'être reçu, en aparté, par le fils du défunt.

Hocine Aït Ahmed aimait l'Algérie, mais l'Algérie officielle ne l'aimait pas.

Depuis son exil suisse, après son évasion de la prison d'El Harrach en 1966, il la regardait, comme une femme rêvée et inaccessible, se faire maltraiter par des tyrans et des faussaires.

Ahmed Ouyahia a présenté ce mardi 5 janvier l’avant-projet de révision de la Constitution. Lors de la conférence de presse qui a suivi la présentation des grandes lignes du projet, le directeur de cabinet de Bouteflika a défendu bec et ongles le texte du Président. Non sans difficulté.

Ahmed Ouyahia, chef de cabinet du président Abdelaziz Bouteflika, animera une conférence de presse ce mardi matin à la résidence El Mithak durant laquelle il devrait dévoiler l’avant-projet de révision constitutionnelle, validé fin décembre. Le document devrait être ensuite transmis aux partis et personnalités politiques qui ont pris part aux consultations 

Les révélations de vice-président de la société Sonatrack Belgacem Boumediene , devant le juge d’instruction , jeudi passé sont les plus frappantes depuis le début de cette affaire , Boumediene a déclaré clairement que l’ancien ministre Chakib Khelil a assumé toutes ses responsabilités devant le DRS au sujet des contrats avec kantel, rapporte Echourouk.

Abdesslam Bouchouareb, actuel ministre de l’industrie est pressenti au poste de premier ministre, il est cité à maintes fois par la presse proche du pouvoir. « Le nouveau premier ministre sera à chercher du coté de Abdesslam Bouchouareb ou de Abdelkader Ouali, tant les deux hommes ont fait preuve de beaucoup de dynamisme», indique un média connu pour ses relations étroites avec le cercle présidentiel

Le « terrorisme a terni l’image de l’Islam », a estimé, ce lundi 4 janvier, le président Abdelaziz Bouteflika. Il a « jeté les musulmans dans l’égarement et permis aux non-musulmans d’attenter au Coran et de discréditer le Prophète dont la véracité des paroles, la douceur de caractère et l’honneur de la Prophétie ne sauraient faire l’objet d’un quelconque doute », a déploré le président de la République dans un message lu en son nom par Mohamed Ali Boughazi, conseiller à la présidence de la République, à l’occasion de l’ouverture des travaux de la 17e Semaine nationale du Coran à Constantine.

Un terroriste de nationalité algérienne  a été neutralisé, hier, à Siliana près de Kairouan (150 kilomètres au Sud-Ouest de Tunis) au cours d’un accrochage avec les forces de sécurité tunisiennes.

 

Selon le site  Algérie 1, réputé pour sa proximité avec le cercle présidentiel, le président de la République va prochainement procéder à des changements importants au sein de son cabinet et du gouvernement.

Politique