L'Homme a fait entrer la Terre dans une nouvelle époque géologique, l'Anthropocène, qui a débuté au milieu du XXè siècle, selon un groupe de scientifiques qui a présenté lundi ses conclusions devant le Congrès géologique international réuni en Afrique du Sud.

Selon ce groupe de travail sur l'Anthropocène ("l'âge de l'homme"), qui travaille depuis plus de sept ans sur la question, il est temps de dire adieu à l'Holocène, époque géologique qui a commencé il y a 11 700 ans avec la fin de la dernière glaciation.

"L'Homme est devenu une force telle qu'il modifie la planète", déclare à l'AFP Catherine Jeandel, directrice de recherche CNRS au Laboratoire d'études en Géophysique et Océanographie Spatiales (LEGOS), et membre de ce groupe de travail. "C'est inquiétant".

Pour la première fois en 4,5 milliards d'années, une espèce unique a radicalement changé la morphologie, la chimie et la biologie de notre planète.

 
Composé de 35 personnes, le groupe qui réunit des géologues, des océanographes, des climatologues, des historiens ou des archéologues, a considéré à la quasi-unanimité (34 pour, une abstention) que l'Anthropocène était devenue une réalité sur le plan de la stratigraphie (l'étude des différentes couches géologiques).

A une forte majorité (30 pour, 3 contre, deux abstentions), ils estiment que l'entrée dans l'Anthropocène, suspectée depuis plusieurs années, doit être formalisée, précise l'Université de Leicester dont le géologue Jan Zalasiewicz coordonne le groupe.

Le concept d'Anthropocène a été forgé il y a plus d'une dizaine d'années par le prix Nobel de Chimie Paul Crutzen qui fait partie du groupe de travail. Il faisait débuter cette nouvelle époque avec la Révolution industrielle du XIXe siècle. Mais une majorité des membres du groupe de travail pense que la nouvelle époque a commencé aux alentours de 1950.

 Le groupe de travail a exposé ses recommandations devant le Congrès Géologique International, qui se tient jusqu'au 4 septembre au Cap.

Toutefois la route est encore longue avant que le changement d'époque ne soit officiellement acté. La proposition du groupe d'experts doit être soumise à une sous-commission sur la stratigraphie du Quaternaire, qui elle-même la présentera à la Commission internationale de stratigraphie avant qu'elle ne soit proposée au Comité exécutif de l'Union internationale des sciences géologiques (IUGS), une organisation non gouvernementale. Il faudra au moins encore deux ans pour parvenir au bout du processus.

 

Source : huffpostmaghreb

Flash sante

  • 17:59 En Iran, les malades confrontés à une pénurie de médicaments
    Trouver certains médicaments relève du défi en Iran. En raison des sanctions internationales imposées au pays, de nombreux patients sont incapables de se payer les traitements devenus prohibitifs. Une situation qui pénalise notamment les malades du cancer, dont les retards répétés ont de lourdes conséquences sur le traitement. Depuis janvier 2018, l'économie iranienne connaît une crise économique sans précédent, et la valeur de sa monnaie s'écroule. Malgré les efforts répétés du gouvernement pour fixer le taux de conversion du toman à 4 200 pour un dollar en avril, la valeur de la monnaie iranienne continue de baisser, allant jusqu'à 12 500 tomans pour un dollar avant de se stabiliser autour des 10 000. Certains économistes évoquent un taux d'inflation de l'ordre de 185 %, une situation qui pèse sur l'économie du pays, où 12 % de la population est au chômage.
  • 06:01 Philanthrope et figure de l'informatique, Paul Allen, le cofondateur avec Bill Gates de Microsoft, est mort
    Figure emblématique de l'informatique mais aussi du sport, le milliardaire et philanthrope Paul Allen, cofondateur en 1975 avec Bill Gates du géant Microsoft, avait survécu deux fois au cancer avant de succomber à une récidive, à l'âge de 65 ans.
  • 14:35 La RD Congo fait face à la première épidémie d'Ebola en zone de conflit
    L'épidémie d'Ebola qui frappe depuis août le Nord-Kivu a déjà fait au moins 131 morts. L'OMS s'alarme de la recrudescence des infections et de la difficulté de dépister les patients dans une région en proie à des conflits armés violents.
  • 15:54 Les homosexuels français devront encore justifier d'un an d'abstinence pour donner leur sang
    L'Assemblée nationale a maintenu le statu quo concernant une différence de traitement dans le don du sang entre les hétérosexuels et les homosexuels. Ces derniers ne peuvent donner que si leur dernier rapport sexuel remonte à plus d'un an.
  • 08:09 Des gynécologues s'alarment de l'explosion du nombre de césariennes dans le monde
    Des gynécologues s'inquiètent du recours abusif aux césariennes dans le monde. Ces actes ont doublé en 15 ans, passant de 12 % à 21 %. Selon l'étude publiée vendredi dans une revue scientifique, les femmes aisées y auraient plus facilement recours.
  • 07:00 "Quand #MeToo débarque en Inde"
    Dans la presse, mercredi 10 octobre, la création d’un ministère de la Prévention du suicide au Royaume-Uni, l’émergence du mouvement #MeToo en Inde, une mère dévouée. Et une grosse ourse.
  • 10:09 L'Inserm s'attaque aux intox sur la santé dans une série de vidéos
    L'institut public français dédié à la recherche sur la santé se lance dans la lutte contre les fausses informations présentées comme scientifiques. Pour cela, il vient de lancer une série de vidéos jouant la carte de l'humour contre les intox.
  • 09:14 En Crimée, Kiev et Moscou se rejettent la responsabilité d'un accident chimique
    Le "Focus" du jour nous emmène en Crimée, cette péninsule ukrainienne annexée par la Russie en 2014. Depuis l'annexion, le territoire fait l'objet d'un conflit permanent entre Kiev et Moscou. Et fin août dernier, un mystérieux accident est venu envenimer la discorde. La plus grande usine de production de dioxyde de titane d'Europe, située en Crimée, à la frontière avec l'Ukraine, a provoqué des rejets toxiques dans l'atmosphère.
L'Homme a fait entrer la Planète dans une nouvelle époque, selon des scientifiques