La nouvelle année marque pour de nombreux étudiants, notamment à l’université, la période peu réjouissante des partiels, qui leur permettront de valider leur premier semestre. Quand bien même vous seriez passé à côté de nos conseils pour concilier révisions et fêtes de fin d'année, voici quelques pistes permettant de vous préparer à la dernière minute et pour passer sereinement ces examens.

Si vous êtes en retard dans vos révisions, vous pouvez continuer à travailler pendant la période d’épreuves, sans y passer vos nuits. « Le mieux est de réviser les matières dans l’ordre dans lequel vous devrez les présenter, afin de vous rafraîchir la mémoire », conseille Anne Malgouyat, responsable du pôle coordination des études de l’université de Bordeaux-Montaigne.

Il est en revanche contre-productif de tenter, à la dernière minute, de rattraper une matière ou des chapitres dont on n’a pas suivi les cours : « Une fois les partiels commencés, il n’est plus question d’apprentissage, seulement de relecture, grâce aux fiches par exemple, avertit Anne Malgouyat. On peut relire ce que l’on sait déjà, ou approfondir par des lectures annexes, et c’est tout. »

Ne pas se laisser paralyser par le stress

Est-il judicieux de continuer à réviser dans le couloir avant d’entrer dans la salle d’examens ? Et une fois assis dans la salle, juste avant la distribution des sujets ? « Au tout dernier moment, on peut éventuellement jeter un œil sur ses fiches pour se rassurer, mais il vaut mieux laisser son cours à la maison, poursuit-elle. C’est trop tard, le relire le jour J serait plus stressant qu’efficace. »

Alors que 40 % des étudiants, selon une récente étude, font état de difficultés à gérer leur stress, une des clés de la réussite aux partiels est de pas se laisser paralyser par celui-ci. Il convient tout d’abord de relativiser l’enjeu, et de se souvenir qu’en cas d’échec, une session de rattrapage est prévue.

 

Pour faire baisser la pression, on peut aussi agir sur divers aspects matériels. « Préparer sa convocation et sa carte d’étudiant la veille, arriver plus d’une demi-heure avant le début de l’épreuve, repérer sa salle pour pouvoir s’installer sereinement… Toutes ces petites choses permettent de ne pas se mettre en difficulté le jour J », rappelle Anne Malgouyat.

Préserver son sommeil

Veillez aussi à préserver votre sommeil, sans toutefois en faire trop. « Il faut rester fidèle à ses habitudes, ne pas faire de la veille de l’examen un jour différent des autres », recommande le docteur et spécialiste du sommeil Sylvie Royant-Parola. Il est ainsi déconseillé de se coucher dès 21 heures si vous ne fermez jamais l’œil avant 23 heures, ou de prendre un somnifère si vous ne l’avez jamais fait auparavant, d’autant que certaines personnes ne les tolèrent pas.

Lire l'article depuis sa source

Flash sante

  • 07:52 Grande-Bretagne : les oubliés de la génération Windrush
    Dans cette seconde revue de presse du vendredi 20 avril : le tollé suscité en Grande-Bretagne par l'arrêt des soins d'un immigré de la génération Windrush oubliée par le gouvernement, les nouveaux débordements lors d'un match de football en Turquie et le "Disquaire Day", ou la fête du vinyle, qui aura lieu demain en France.
  • 07:47 "Maladie du soda, l'épidémie silencieuse"
    Dans cette seconde revue de presse du vendredi 13 avril : l'ancien directeur du FBI règle ses comptes dans un livre, les réfugiés de Douma face à la situation en Syrie et la maladie dite "du soda" inquiète de plus en plus la communauté scientifique.
  • 06:05 "Modicare": les Indiens bientôt couverts par l'assurance maladie?
    L'Inde s'apprête à lancer ce qui pourrait être le plus grand système d'assurance maladie au monde. Surnommé le « Modicare » du nom du Premier ministre Narendra Modi, ce vaste programme vise à offrir une allocation santé à des millions de citoyens qui n'ont pas les moyens de se soigner à l'hôpital ou de se payer une assurance privée. Un projet d'autant plus ambitieux que le budget de la santé ne représente que 1% du PIB.
  • 14:23 Jean-Christophe Rufin : "On est à la veille d'un saut thérapeutique majeur"
    L'écrivain, médecin et ancien ambassadeur Jean-Christophe Rufin participe aux Rencontres capitales, dont France 24 est partenaire. Il affirme que la technologie médicale est sur le point d'être révolutionnée par les luttes contre le sida et le cancer.
  • 16:48 Hypersensibilité aux ondes : symptômes réels, causes toujours inconnues
    L’Agence nationale de sécurité sanitaire estime, pour la première fois, que les personnes affirmant souffrir d’hypersensibilité électromagnétique ont des symptômes réels. Mais l'instance n'établit toujours pas de lien avec les ondes.
  • 21:03 Les faux conseils santé sur le web africain : des vidéos virales et dangereuses
    Sur le web africain, les vidéos prodiguant de faux conseils santé marchent fort, tout comme celle de femmes proposant d'utiliser divers produits du quotidien pour "retrouver sa virginité en "resserrant le vagin". Elles sont souvent fausses, et surtout peuvent mettre les spectateurs qui les croient dans des situations dangereuses. Voici comment les repérer. Avant de faire un focus sur un autre phénomène viral du web africain : les photos insolites d'enseignants en salle de classe.
  • 14:38 Il y a cent ans, la grippe espagnole, une pandémie d'une ampleur inégalée
    Il y 100 ans, en pleine Première Guerre mondiale, l'épidémie de grippe espagnole débutait. En quelques mois, elle allait faire au moins 50 millions de morts. Particulièrement contagieuse, elle reste aujourd'hui la plus grande pandémie de l'histoire.
  • 05:13 "Hawking à l'infini"
    Au menu de cette revue de presse française, jeudi 16 mars, la mobilisation des retraités contre la baisse de leur pouvoir d’achat, et celle des personnels des maisons de retraite. Le début de l’examen, par la justice, du testament de Johnny Hallyday. Et une bonne nouvelle pour les hérissons, belettes et autres blaireaux.
Réussir ses examens, mode d’emploi