La nouvelle année marque pour de nombreux étudiants, notamment à l’université, la période peu réjouissante des partiels, qui leur permettront de valider leur premier semestre. Quand bien même vous seriez passé à côté de nos conseils pour concilier révisions et fêtes de fin d'année, voici quelques pistes permettant de vous préparer à la dernière minute et pour passer sereinement ces examens.

Si vous êtes en retard dans vos révisions, vous pouvez continuer à travailler pendant la période d’épreuves, sans y passer vos nuits. « Le mieux est de réviser les matières dans l’ordre dans lequel vous devrez les présenter, afin de vous rafraîchir la mémoire », conseille Anne Malgouyat, responsable du pôle coordination des études de l’université de Bordeaux-Montaigne.

Il est en revanche contre-productif de tenter, à la dernière minute, de rattraper une matière ou des chapitres dont on n’a pas suivi les cours : « Une fois les partiels commencés, il n’est plus question d’apprentissage, seulement de relecture, grâce aux fiches par exemple, avertit Anne Malgouyat. On peut relire ce que l’on sait déjà, ou approfondir par des lectures annexes, et c’est tout. »

Ne pas se laisser paralyser par le stress

Est-il judicieux de continuer à réviser dans le couloir avant d’entrer dans la salle d’examens ? Et une fois assis dans la salle, juste avant la distribution des sujets ? « Au tout dernier moment, on peut éventuellement jeter un œil sur ses fiches pour se rassurer, mais il vaut mieux laisser son cours à la maison, poursuit-elle. C’est trop tard, le relire le jour J serait plus stressant qu’efficace. »

Alors que 40 % des étudiants, selon une récente étude, font état de difficultés à gérer leur stress, une des clés de la réussite aux partiels est de pas se laisser paralyser par celui-ci. Il convient tout d’abord de relativiser l’enjeu, et de se souvenir qu’en cas d’échec, une session de rattrapage est prévue.

 

Pour faire baisser la pression, on peut aussi agir sur divers aspects matériels. « Préparer sa convocation et sa carte d’étudiant la veille, arriver plus d’une demi-heure avant le début de l’épreuve, repérer sa salle pour pouvoir s’installer sereinement… Toutes ces petites choses permettent de ne pas se mettre en difficulté le jour J », rappelle Anne Malgouyat.

Préserver son sommeil

Veillez aussi à préserver votre sommeil, sans toutefois en faire trop. « Il faut rester fidèle à ses habitudes, ne pas faire de la veille de l’examen un jour différent des autres », recommande le docteur et spécialiste du sommeil Sylvie Royant-Parola. Il est ainsi déconseillé de se coucher dès 21 heures si vous ne fermez jamais l’œil avant 23 heures, ou de prendre un somnifère si vous ne l’avez jamais fait auparavant, d’autant que certaines personnes ne les tolèrent pas.

Lire l'article depuis sa source

Flash sante

  • 10:17 L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, premier africain à la tête de l'OMS
    L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus a été élu mardi nouveau directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), devenant le premier Africain à prendre la tête de cette puissante agence de l'ONU, qu'il a l'ambition de réformer.
  • 12:35 Les "virus guérisseurs", un espoir dans la lutte contre les "superbactéries"
    La résistance aux antibiotiques est devenue un problème de santé publique à l’échelle mondiale. Avec l'émergence des "superbactéries", certains traitements sont devenus inefficaces. Pour certains patients, c'est l'impasse thérapeutique. Il existe pourtant des alternatives, comme la phagothérapie, une pratique ancienne qui mobilise des "virus guérisseurs", mais qui est interdite en France. Reportage de Juliette Lacharnay.
  • 13:52 Niveen Khabshab, le génie chimique au service du traitement du cancer
    Niveen Khabshab, chercheuse libanaise installée en Arabie saoudite dans le centre scientifique de Kaust, est en train de révolutionner le traitement contre le cancer grâce à des nanoparticules capables de détruire uniquement les cellules cancéreuses.
  • 16:01 Vidéo : en Inde, la guerre aux "superbactéries" est déclarée
    C’est un fléau de santé publique. D’après l’ONU, les "superbactéries", ces bactéries qui résistent aux antibiotiques, représentent la "plus grande menace mondiale" à venir en termes de santé. D’ici 2050, elles pourraient provoquer la mort de dix millions de personnes par an... En Inde, la situation est alarmante : les "superbactéries" s’y multiplient à grande vitesse au point que certains nouveau-nés naissent avec. Reportage de nos correspondants, Mandakini Gahlot et Alban Alvarez.
  • 07:10 Grâce à la trithérapie, l'espérance de vie des malades du sida a augmenté de 10 ans
    Selon une étude publiée jeudi dans la revue médicale britannique The Lancet HIV, l'espérance de vie des séropositifs en Europe et en Amérique du Nord a augmenté d'environ 10 ans depuis l'introduction des trithérapies en 1996.
  • 15:07 L'historique médical au cœur de la bataille contre l'Obamacare
    Le vote en faveur du texte abrogeant le dispositif de santé Obamacare à la Chambre des représentants relance le débat sur les "conditions préexistantes", soit l’historique médical, qui ont longtemps exclu des millions d’Américains d’une assurance.
  • 08:58 La mention "photo retouchée" bientôt obligatoire en France
    La France durcit sa législation et adopte un nouveau texte de loi, vendredi, rendant obligatoire la mention "photographie retouchée" et l'obtention d'un certificat médical pour tout mannequin exerçant dans l'Hexagone.
  • 19:22 États-Unis : la Chambre des représentants adopte le projet d'abrogation de l'Obamacare
    Après une première échec fin mars, la Chambre des représentants a validé, jeudi, un texte devant mettre fin à la couverture santé instaurée par Barack Obama. Une victoire pour Donald Trump, même si le texte est encore loin d'être adopté.
Réussir ses examens, mode d’emploi