La nouvelle année marque pour de nombreux étudiants, notamment à l’université, la période peu réjouissante des partiels, qui leur permettront de valider leur premier semestre. Quand bien même vous seriez passé à côté de nos conseils pour concilier révisions et fêtes de fin d'année, voici quelques pistes permettant de vous préparer à la dernière minute et pour passer sereinement ces examens.

Si vous êtes en retard dans vos révisions, vous pouvez continuer à travailler pendant la période d’épreuves, sans y passer vos nuits. « Le mieux est de réviser les matières dans l’ordre dans lequel vous devrez les présenter, afin de vous rafraîchir la mémoire », conseille Anne Malgouyat, responsable du pôle coordination des études de l’université de Bordeaux-Montaigne.

Il est en revanche contre-productif de tenter, à la dernière minute, de rattraper une matière ou des chapitres dont on n’a pas suivi les cours : « Une fois les partiels commencés, il n’est plus question d’apprentissage, seulement de relecture, grâce aux fiches par exemple, avertit Anne Malgouyat. On peut relire ce que l’on sait déjà, ou approfondir par des lectures annexes, et c’est tout. »

Ne pas se laisser paralyser par le stress

Est-il judicieux de continuer à réviser dans le couloir avant d’entrer dans la salle d’examens ? Et une fois assis dans la salle, juste avant la distribution des sujets ? « Au tout dernier moment, on peut éventuellement jeter un œil sur ses fiches pour se rassurer, mais il vaut mieux laisser son cours à la maison, poursuit-elle. C’est trop tard, le relire le jour J serait plus stressant qu’efficace. »

Alors que 40 % des étudiants, selon une récente étude, font état de difficultés à gérer leur stress, une des clés de la réussite aux partiels est de pas se laisser paralyser par celui-ci. Il convient tout d’abord de relativiser l’enjeu, et de se souvenir qu’en cas d’échec, une session de rattrapage est prévue.

 

Pour faire baisser la pression, on peut aussi agir sur divers aspects matériels. « Préparer sa convocation et sa carte d’étudiant la veille, arriver plus d’une demi-heure avant le début de l’épreuve, repérer sa salle pour pouvoir s’installer sereinement… Toutes ces petites choses permettent de ne pas se mettre en difficulté le jour J », rappelle Anne Malgouyat.

Préserver son sommeil

Veillez aussi à préserver votre sommeil, sans toutefois en faire trop. « Il faut rester fidèle à ses habitudes, ne pas faire de la veille de l’examen un jour différent des autres », recommande le docteur et spécialiste du sommeil Sylvie Royant-Parola. Il est ainsi déconseillé de se coucher dès 21 heures si vous ne fermez jamais l’œil avant 23 heures, ou de prendre un somnifère si vous ne l’avez jamais fait auparavant, d’autant que certaines personnes ne les tolèrent pas.

Lire l'article depuis sa source

Flash sante

  • 17:59 En Iran, les malades confrontés à une pénurie de médicaments
    Trouver certains médicaments relève du défi en Iran. En raison des sanctions internationales imposées au pays, de nombreux patients sont incapables de se payer les traitements devenus prohibitifs. Une situation qui pénalise notamment les malades du cancer, dont les retards répétés ont de lourdes conséquences sur le traitement. Depuis janvier 2018, l'économie iranienne connaît une crise économique sans précédent, et la valeur de sa monnaie s'écroule. Malgré les efforts répétés du gouvernement pour fixer le taux de conversion du toman à 4 200 pour un dollar en avril, la valeur de la monnaie iranienne continue de baisser, allant jusqu'à 12 500 tomans pour un dollar avant de se stabiliser autour des 10 000. Certains économistes évoquent un taux d'inflation de l'ordre de 185 %, une situation qui pèse sur l'économie du pays, où 12 % de la population est au chômage.
  • 06:01 Philanthrope et figure de l'informatique, Paul Allen, le cofondateur avec Bill Gates de Microsoft, est mort
    Figure emblématique de l'informatique mais aussi du sport, le milliardaire et philanthrope Paul Allen, cofondateur en 1975 avec Bill Gates du géant Microsoft, avait survécu deux fois au cancer avant de succomber à une récidive, à l'âge de 65 ans.
  • 14:35 La RD Congo fait face à la première épidémie d'Ebola en zone de conflit
    L'épidémie d'Ebola qui frappe depuis août le Nord-Kivu a déjà fait au moins 131 morts. L'OMS s'alarme de la recrudescence des infections et de la difficulté de dépister les patients dans une région en proie à des conflits armés violents.
  • 15:54 Les homosexuels français devront encore justifier d'un an d'abstinence pour donner leur sang
    L'Assemblée nationale a maintenu le statu quo concernant une différence de traitement dans le don du sang entre les hétérosexuels et les homosexuels. Ces derniers ne peuvent donner que si leur dernier rapport sexuel remonte à plus d'un an.
  • 08:09 Des gynécologues s'alarment de l'explosion du nombre de césariennes dans le monde
    Des gynécologues s'inquiètent du recours abusif aux césariennes dans le monde. Ces actes ont doublé en 15 ans, passant de 12 % à 21 %. Selon l'étude publiée vendredi dans une revue scientifique, les femmes aisées y auraient plus facilement recours.
  • 07:00 "Quand #MeToo débarque en Inde"
    Dans la presse, mercredi 10 octobre, la création d’un ministère de la Prévention du suicide au Royaume-Uni, l’émergence du mouvement #MeToo en Inde, une mère dévouée. Et une grosse ourse.
  • 10:09 L'Inserm s'attaque aux intox sur la santé dans une série de vidéos
    L'institut public français dédié à la recherche sur la santé se lance dans la lutte contre les fausses informations présentées comme scientifiques. Pour cela, il vient de lancer une série de vidéos jouant la carte de l'humour contre les intox.
  • 09:14 En Crimée, Kiev et Moscou se rejettent la responsabilité d'un accident chimique
    Le "Focus" du jour nous emmène en Crimée, cette péninsule ukrainienne annexée par la Russie en 2014. Depuis l'annexion, le territoire fait l'objet d'un conflit permanent entre Kiev et Moscou. Et fin août dernier, un mystérieux accident est venu envenimer la discorde. La plus grande usine de production de dioxyde de titane d'Europe, située en Crimée, à la frontière avec l'Ukraine, a provoqué des rejets toxiques dans l'atmosphère.
Réussir ses examens, mode d’emploi