L’organisation mondiale de la santé doit déterminer sur le virus constitue une urgence de santé publique de portée mondiale…

Avec 29 pays touchés par des cas de virus Zika en Amérique du Sud et en Europe, le sujet est désormais au cœur des préoccupations de l’OMS. L’Organisation mondiale de la santé a commencé lundi une réunion d’urgence pour savoir si l’épidémie constitue « une urgence de santé publique de portée mondiale », a indiqué un porte-parole.

La réunion, qui a débuté peu avant 13H15, est organisée sous forme d’une conférence téléphonique entre huit experts, hauts responsables de l’OMS et douze représentants des Etats membres, dont le Brésil, pays le plus affecté, et l’Argentine, indique un porte-parole de l’OMS, Gregory Hartl. Toutefois, les participants ne devraient pas annoncer leur décision avant mardi au plus tôt.

Le Brésil le plus touché

L’OMS a averti la semaine dernière que le virus, qui se transmet par une piqûre de moustique, se propageait « de manière explosive » dans la région des Amériques, avec 3 à 4 millions de cas attendus en 2016. Ce type de consultations est plutôt rare, ce qui souligne l’inquiétude de l’OMS à propos de la possibilité d’une propagation du virus à un niveau mondial.

Le Brésil, pays le plus touché par le Zika, a sonné l’alarme en octobre, lors de l’apparition d’un nombre inhabituellement élevé dans le nord-est de cas de microcéphalie, malformation congénitale dont souffrent les enfants nés avec une tête et cerveau anormalement petits.

Un cas sur l’île de Sumatra

Depuis, 270 cas confirmés de microcéphalie et 3.448 cas suspects ont été enregistrés, contre 147 en 2014. La Colombie, le Salvador, l’Equateur, le Brésil, la Jamaïque et Porto Rico ont d’ores et déjà recommandé aux femmes d’éviter toute grossesse tant que l’épidémie de Zika n’est pas sous contrôle.

En Europe et en Amérique du Nord, des dizaines de cas d’infection par le Zika ont été signalés parmi les personnes revenant de vacances ou de voyages d’affaires dans les pays touchés. Dimanche, un institut de recherche indonésien a annoncé avoir trouvé un cas positif de virus Zika sur l’île de Sumatra, ajoutant que le virus circulait « depuis un certain temps » dans le pays.

Aucun traitement

Le Zika se transmet par une piqûre de moustique du genre Aedes aegypti ou Aedes albopictus (moustique tigre). L’OMS s’est abstenue jusqu’à présent de formuler des recommandations concernant les voyages dans les zones affectées par le Zika, soulignant que la prévention la plus efficace consistait à éliminer les eaux stagnantes où prolifèrent les moustiques, et à utiliser des répulsifs et des moustiquaires pour se protéger. Il n’existe actuellement aucun traitement, et selon l’OMS, la mise au point d’un vaccin devrait prendre plus d’un an.

Lire l'article depuis sa source

Flash sante

  • 15:09 Briser le tabou des règles
    Les règles, le sang menstruel des femmes, est tout ce qu'il y a de plus naturel. Pourtant, dans la plupart des pays, c'est un motif de honte et de mise à l'écart. Depuis quelques années, de New York à Bombay, en passant par Madagascar, ce thème commence à être débattu publiquement. Et pour cause : il touche à des questions de santé publique, d'éducation, d'économie ou encore de discrimination. Pour en parler, Élise Thiébaut, auteure de "Ceci est mon sang" (éd. La Découverte), est notre invitée.
  • 13:03 Des milliers de malformations observées chez des enfants exposés à la Dépakine
    Entre 2 150 et 4 100 enfants ayant été exposés in utero à l'antiépileptique Dépakine et ses dérivés sur la période 1967-2016 seraient atteints d'au moins une malformation congénitale majeure, révèle l'Agence nationale de sécurité du médicament.
  • 13:33 Emma Morano, doyenne de l'humanité et dernière à avoir connu le XIXe siècle, est morte à 117 ans
    Dernière "survivante" connue du XIXe siècle, Emma Morano est morte samedi 15 avril à l'âge de 117 ans et 137 jours. La doyenne de l’humanité serait désormais une Jamaïcaine, Violet Brown, née le 10 mars 1900.
  • 14:17 France : l'hôpital public, un grand malade ?
    Médecins, infirmiers, aides-soignants, cadres ou encore directeurs... Ils avaient choisi l'hôpital public parce qu'il soigne tous les malades sans exception, du sans-abri au président de la République. Mais aujourd’hui, victimes d'une logique de rentabilité si éloignée des valeurs qui les motivaient, les personnels de santé sont fatigués. lls témoignent de leur mal-être mais aussi leurs espoirs dans Reporters.
  • 16:08 En terres d'Ebola, la vie après l'épidémie
    Quelque 11 000 morts, 28 000 personnes infectées - l'épidémie d'Ebola qui a frappé l'Afrique de l'Ouest il y a trois ans, a choqué et effrayé la planète entière. Partie de Guinée en décembre 2013, elle s'est rapidement étendue au Liberia et à la Sierra Leone, touchant dans une moindre mesure le Nigeria, le Mali et le Sénégal. Et pour la première fois depuis sa découverte en 1976, le virus a été détecté hors du continent africain, aux États-Unis et en Europe.
  • 10:13 Hépatite C : un accord avec le laboratoire Gilead permet une forte baisse de prix du traitement
    Marisol Touraine a annoncé vendredi qu’un accord conclu avec le laboratoire Gilead sur le traitement contre l’hépatite C allait permettre une forte baisse des prix. Les nouveaux tarifs devraient entrer en vigueur "dès le 1er avril 2017".
  • 18:38 France : les associations de malades de Lyme se mobilisent avant la présidentielle
    Les associations de malades de Lyme entendent multiplier les actions avant la présidentielle française afin que les mesures promises par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, ne soient pas enterrées par le prochain gouvernement.
  • 17:34 Algérie : Abdelaziz Bouteflika fête ses 80 ans sur fond de spéculations sur son état de santé
    Les interrogations s'intensifient en Algérie sur l'état de santé du président Abdelaziz Bouteflika qui fête jeudi ses 80 ans, et dont les proches évoquent la possibilité de le voir briguer un cinquième mandat.
Virus Zika: L'OMS lance sa réunion d'urgence à Genève