Jusqu'à présent, il était admis que le virus Zika se transmettait essentiellement d'homme à homme à la suite d'une piqûre de moustique Aedes. Des autorités sanitaires du Texas (sud des Etats-Unis) viennent pourtant de faire part mardi d'un cas de transmission par contacts sexuels du virus Zika, potentiellement dangereux pour les femmes enceintes et dont la propagation explose en Amérique latine.

Lundi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait qualifié Zika, d'«urgence de santé publique de portée mondiale». C'est seulement la quatrième fois que l'OMS décrète ce type d'urgence lors d'une épidémie virale. Les précédentes décisions avaient été prises pour la grippe H1N1, la poliomyélite et Ebola.

«Le patient a été infecté par le virus après avoir eu des relations sexuelles avec une personne malade de retour d'un pays où le virus est présent», ont précisé les services de santé du comté de Dallas (DCHHS).

Toutefois, un porte-parole des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a indiqué à l'AFP n'avoir pas enquêté sur le mode de transmission du virus dans ce cas précis: «Concernant ce cas, les CDC n'ont pas enquêté la manière dont l'infection a été transmise», affirme  ce porte-parole, Tom Skinner.  Jeudi, le Dr Anne Schuchat, directrice adjointe des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), avait  déjà évoqué deux cas d'infection laissant penser qu'une transmission par contacts sexuels serait possible.

S'il s'agit bien d'une transmission par voie sexuelle, ce serait alors seulement le deuxième cas recensé par les CDC aux Etats-Unis.

Il pourrait y avoir un troisième cas potentiel après la découverte du virus du Zika dans le sperme d'un américain infecté après que toute trace du pathogène a disparu de son sang.

Ces deux cas avaient été initialement rapportés par le New York Times. Il s'agit de deux chercheurs américains qui avaient été infectés en Afrique. L'épouse d'un de ces scientifiques avait apparemment été contaminée sexuellement par son mari.

Selon un premier bilan de l'Institut de veille sanitaire (InVS) dévoilé jeudi par le ministère de la Santé français, cinq voyageurs ayant contracté le virus Zika dans une zone touchée par cet agent infectieux sont rentrés en France métropolitaine depuis le début de l'année.

Lire l'article depuis sa source

Flash sante

  • 18:05 Quoi de neuf, e-docteur ?
    La médecine du futur se dessine déjà aujourd'hui. Les États-Unis viennent d'autoriser le premier médicament connecté : un comprimé "intelligent" pour s'assurer que les patients suivent bien leur traitement. Mais certains garants de l'éthique ont du mal à avaler la pilule. Reportage. Le CHU de Montpellier vient de réaliser une première mondiale : une opération ouverte aidée par la réalité augmentée. Opérer en immersion : est-ce que cela change la donne pour les chirurgiens ? Interview.
  • 05:57 Après un an au pouvoir, des psychiatres se penchent sur la santé mentale de Trump
    Un an après son élection, la santé mentale de Donald Trump est toujours en question. Vingt-sept éminents psychiatres estiment qu'il est de leur devoir de prévenir le public de sa dangerosité, quitte à se mettre à dos une partie de la profession.
  • 08:34 "'Paradise Papers' : mettre fin à la culture du secret"
    Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 6 novembre, une nouvelle tuerie de masse aux États-Unis, les révélations des "Paradise Papers", mais aussi une purge sans précédent au Royaume-Uni et les méfaits du marathon.
  • 22:16 Face à la crise des opioïdes aux États-Unis, un rapport mais peu de moyens
    Aux États-Unis, la lutte contre l’addiction aux opioïdes continue. Une commission créée par le président Donald Trump vient de rendre un rapport, mercredi, avec pas moins de 56 recommandations.
  • 23:59 L’année 2017 marque un "coup d’arrêt" pour l’égalité femmes-hommes
    Dans son rapport annuel sur la parité, le Forum économique mondial affirme jeudi que les inégalités entre les femmes et les hommes se sont creusées pour la première fois cette année, après 10 ans de progrès.
  • 16:31 Dr Tedros, le controversé patron de l'OMS à l'origine de la polémique sur Mugabe
    Élu en mai dernier à la tête de l'OMS, l'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclenché un tollé en nommant, avant de renoncer, Robert Mugabe ambassadeur de bonne volonté. Mais, avant même cette polémique, le "Dr Tedros" était controversé.
  • 12:41 France : les femmes noires face au tabou de la stérilité et du don d’ovocytes
    L’infertilité touche 80 millions de couples dans le monde : pour beaucoup de femmes, bénéficier d’un don d’ovocytes est la seule solution pour tomber enceinte. En France, ce don est gratuit et anonyme mais les donneuses sont peu nombreuses. On estime qu’il en manquerait 900 pour répondre à la demande des couples sur liste d’attente. Et pour les femmes noires, le temps d’attente est souvent multiplié par quatre.
  • 17:58 Le glyphosate, un herbicide indispensable pour les agriculteurs ? (partie 1)
    L'Europe doit se prononcer de manière imminente sur la ré-autorisation ou non, du glyphosate, herbicide dont l'homologation expire à la fin de l’année. L'Europe propose de renouveler la molécule pour dix ans. Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, avait lui annoncé que le gouvernement voterait contre la position de la Commission européenne. Mais depuis le gouvernement semble écarter l'hypothèse d'une interdiction rapide et abrupte de cet herbicide controversé. Faut-il l’interdire?
Virus Zika : un cas de transmission par voie sexuelle au Texas