Jusqu'à présent, il était admis que le virus Zika se transmettait essentiellement d'homme à homme à la suite d'une piqûre de moustique Aedes. Des autorités sanitaires du Texas (sud des Etats-Unis) viennent pourtant de faire part mardi d'un cas de transmission par contacts sexuels du virus Zika, potentiellement dangereux pour les femmes enceintes et dont la propagation explose en Amérique latine.

Lundi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait qualifié Zika, d'«urgence de santé publique de portée mondiale». C'est seulement la quatrième fois que l'OMS décrète ce type d'urgence lors d'une épidémie virale. Les précédentes décisions avaient été prises pour la grippe H1N1, la poliomyélite et Ebola.

«Le patient a été infecté par le virus après avoir eu des relations sexuelles avec une personne malade de retour d'un pays où le virus est présent», ont précisé les services de santé du comté de Dallas (DCHHS).

Toutefois, un porte-parole des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a indiqué à l'AFP n'avoir pas enquêté sur le mode de transmission du virus dans ce cas précis: «Concernant ce cas, les CDC n'ont pas enquêté la manière dont l'infection a été transmise», affirme  ce porte-parole, Tom Skinner.  Jeudi, le Dr Anne Schuchat, directrice adjointe des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), avait  déjà évoqué deux cas d'infection laissant penser qu'une transmission par contacts sexuels serait possible.

S'il s'agit bien d'une transmission par voie sexuelle, ce serait alors seulement le deuxième cas recensé par les CDC aux Etats-Unis.

Il pourrait y avoir un troisième cas potentiel après la découverte du virus du Zika dans le sperme d'un américain infecté après que toute trace du pathogène a disparu de son sang.

Ces deux cas avaient été initialement rapportés par le New York Times. Il s'agit de deux chercheurs américains qui avaient été infectés en Afrique. L'épouse d'un de ces scientifiques avait apparemment été contaminée sexuellement par son mari.

Selon un premier bilan de l'Institut de veille sanitaire (InVS) dévoilé jeudi par le ministère de la Santé français, cinq voyageurs ayant contracté le virus Zika dans une zone touchée par cet agent infectieux sont rentrés en France métropolitaine depuis le début de l'année.

Lire l'article depuis sa source

Flash sante

  • 17:59 En Iran, les malades confrontés à une pénurie de médicaments
    Trouver certains médicaments relève du défi en Iran. En raison des sanctions internationales imposées au pays, de nombreux patients sont incapables de se payer les traitements devenus prohibitifs. Une situation qui pénalise notamment les malades du cancer, dont les retards répétés ont de lourdes conséquences sur le traitement. Depuis janvier 2018, l'économie iranienne connaît une crise économique sans précédent, et la valeur de sa monnaie s'écroule. Malgré les efforts répétés du gouvernement pour fixer le taux de conversion du toman à 4 200 pour un dollar en avril, la valeur de la monnaie iranienne continue de baisser, allant jusqu'à 12 500 tomans pour un dollar avant de se stabiliser autour des 10 000. Certains économistes évoquent un taux d'inflation de l'ordre de 185 %, une situation qui pèse sur l'économie du pays, où 12 % de la population est au chômage.
  • 06:01 Philanthrope et figure de l'informatique, Paul Allen, le cofondateur avec Bill Gates de Microsoft, est mort
    Figure emblématique de l'informatique mais aussi du sport, le milliardaire et philanthrope Paul Allen, cofondateur en 1975 avec Bill Gates du géant Microsoft, avait survécu deux fois au cancer avant de succomber à une récidive, à l'âge de 65 ans.
  • 14:35 La RD Congo fait face à la première épidémie d'Ebola en zone de conflit
    L'épidémie d'Ebola qui frappe depuis août le Nord-Kivu a déjà fait au moins 131 morts. L'OMS s'alarme de la recrudescence des infections et de la difficulté de dépister les patients dans une région en proie à des conflits armés violents.
  • 15:54 Les homosexuels français devront encore justifier d'un an d'abstinence pour donner leur sang
    L'Assemblée nationale a maintenu le statu quo concernant une différence de traitement dans le don du sang entre les hétérosexuels et les homosexuels. Ces derniers ne peuvent donner que si leur dernier rapport sexuel remonte à plus d'un an.
  • 08:09 Des gynécologues s'alarment de l'explosion du nombre de césariennes dans le monde
    Des gynécologues s'inquiètent du recours abusif aux césariennes dans le monde. Ces actes ont doublé en 15 ans, passant de 12 % à 21 %. Selon l'étude publiée vendredi dans une revue scientifique, les femmes aisées y auraient plus facilement recours.
  • 07:00 "Quand #MeToo débarque en Inde"
    Dans la presse, mercredi 10 octobre, la création d’un ministère de la Prévention du suicide au Royaume-Uni, l’émergence du mouvement #MeToo en Inde, une mère dévouée. Et une grosse ourse.
  • 10:09 L'Inserm s'attaque aux intox sur la santé dans une série de vidéos
    L'institut public français dédié à la recherche sur la santé se lance dans la lutte contre les fausses informations présentées comme scientifiques. Pour cela, il vient de lancer une série de vidéos jouant la carte de l'humour contre les intox.
  • 09:14 En Crimée, Kiev et Moscou se rejettent la responsabilité d'un accident chimique
    Le "Focus" du jour nous emmène en Crimée, cette péninsule ukrainienne annexée par la Russie en 2014. Depuis l'annexion, le territoire fait l'objet d'un conflit permanent entre Kiev et Moscou. Et fin août dernier, un mystérieux accident est venu envenimer la discorde. La plus grande usine de production de dioxyde de titane d'Europe, située en Crimée, à la frontière avec l'Ukraine, a provoqué des rejets toxiques dans l'atmosphère.
Virus Zika : un cas de transmission par voie sexuelle au Texas