Près de 5 millions d’Algériens, soit 15% de la population,  souffrent du diabète et ce chiffre devrait connaitre une inexorable et inquiétante augmentation dans les années à venir, a révélé, mercredi, le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (FOREM), Mustapha Khiati.

 Ce dernier a indiqué  »  voilà  nous en sommes actuellement à près de cinq millions de malades, avec des projections attendues autrement plus importantes dans les années futures ».

Le président de la FOREM, qui s’exprimait sur les ondes de la radio nationale, a rappelé qu’en 1993 le nombre d’Algériens atteints du diabète n’était que d’un million avant de grimper  à 2,5 millions en 2007 puis à 5 millions en 2016.

Analysant les causes à l’origine de ce qu’il qualifie de « pandémie », Khiati pointe du doigt les mauvaises habitudes alimentaires adoptées par les Algériens avant de souligner que parmi les facteurs de risque on retrouve la mauvaise hygiène de vie, la  propension des Algériens à « surconsommer » les boissons gazeuses contenant de grosses quantités de sucre, le vieillissement de la population, les mutations en matière nutritionnelle, l’absence de dépense physique mais aussi les états de stress.

Flash sante

Près de 5 millions d’Algériens souffrent du diabète (Vidéo)